Jaspersoft 3.5 : une solide évolution marketing

Véritable leitmotiv de la dernière édition de Solutions Linux qui vient de s’achever : le libre va tirer profit de la crise et s’imposer dans les entreprises grâce à ses prix cassés. Admettons. SpagoBI, Jedox (éditeur de Palo), Ingres, Talend, Infogright et Jaspersoft défendait l’étendard de la BI libre. Ce dernier en a profité pour lancer une version majeure de sa plate-forme décisionnelle, Jasper Business Intelligence Suite 3.5. Une version placée sous le signe du Saas (même si l’éditeur se défend de devenir lui-même hébergeur de sa plate-forme) mais aussi un alignement du marketing Jaspersoft sur le buzz du moment: le in-memory OLAP. Un marketing solide pour l’une des 3 suites BI Open Source qui comptent.

Condition économiquement importante pour les offreurs de solutions Saas : disposer d’une application multi-tenant. Pouvoir héberger plusieurs clients sur une même plate-forme (virtuelle ou pas) participe à l’équation économique qui sépare une bonne affaire du gouffre. Jaspersoft semble avoir reçu le message est à fait de cette capacité multi-tenant le mot clef de cette version 3.5. Techniquement Curt Monash (Monash Research) semble douter de cette capacité mais c’est toujours plus élégant que la solution choisie par Pentaho de proposer sa suite en package EC2. Outre l’aspect purement théorique du choix de Jaspersoft, l’implémentation Jaspersoft devrait permettre aux hébergeurs de lancer une offre de BI Saas commercialement performante sur du Jasper 3.5. Toujours dans ce but, le logiciel est annoncé comme pleinement multilingue.
La suite décisionnelle Jaspersoft, c’est de l’ETL (Talend inside), de l’OLAP (avec Mondrian au serveur et JPivot au frontal), du reporting, du tableau de bord. La version commerciale, facturée au processeur dispose de fonctionnalités dont est privée l’édition LGPL. C’est notamment le cas de l’éditeur graphique de rapports de JasperReports, un outil qui permet la création de rapport par drag&drop. Autre manque cruel de la version Open Source, le volet sécurité, indispensable en environnement entreprise.
Parmi les annonces de Jaspersoft, l’éditeur souligne que le module reporting exploite une couche de metadonnées pour accéder aux données et dispose de connecteurs vers les SGBD relationnels, XML, Hibernate, les EJB, etc. Jasper 3.5 intègre le moteur OLAP Mondrian 3 et son cache mémoire qui permet au marketing Jasper de se positionner sur le in-memory OLAP… certes. La partie dashboarding autorise bien évidemment un mix de tableaux de données, graphes, gauges et champs de saisie avec une mise à jour en temps presque réel, mais c’est surtout la possibilité de monter des tableaux de bord mashups de composants Jasper et externe qui va stimuler l’imagination du développeur.
Bref les effets de manche du marketing ne doivent pas masquer le fait que Jaspersoft progresse et offre une suite décisionnelle solide, mature.

Ce contenu a été publié dans Nouveau produit, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>