Le marché du logiciel BI passe la barre des 10 milliards de $

Selon Gartner, les éditeurs de solutions de BI et gestion de la performance ont enregistré 13,4% de croissance en 2010.
Après une croissance de seulement 4,2% au cœur de la crise financière de 2009, les éditeurs de BI voient revenir les clients à eux. Avec 13,4% pour 2010, ils peuvent retrouver le sourire.

Dans une ambiance de consolidation du marché, les leaders profitent le plus de cette bouffée d’oxygène. Le classement des éditeurs ne change pas : SAP, Oracle, SAS Institute, IBM puis Microsoft. Par contre, cette reprise profite plus à certains qu’à d’autres…

SAP repart de l’avant


Pour 2010, SAP reste bon leader du marché des logiciels de BI, devant Oracle et SAS Institute.

Disons le tout net : 2009 fut une sale année pour SAP dans pas mal de domaines, y compris dans le décisionnel. Le leader du marché perdait 0,6% de chiffre d’affaire, alors que tous ses concurrents progressaient. L’an dernier, c’était la panique et j’avais écrit : « La croissance de BO étouffée par SAP ? ». J’assume, mais force est de constaté que j’avais tord. La stratégie de SAP de se concentrer sur sa base installée a payé en 2010. SAP affiche une croissance très honorable de 16,8%. Seuls Oracle, numéro 2 du marché il est vrai, fait mieux avec 21,9% ainsi que Microsoft (23,6%). SAP en grande donc plus de 2,4 milliards de dollars sur le marché et augmente sa part de marché.
Au chapitre des doutes, levons ceux qu’on pourrait avoir sur SAS Institute. L’éditeur, seul face à 4 vendeurs de plate-formes qui contrôlent 59% du marché mondial fait mieux que tenir son rang. L’an dernier la croissance de Sas avant ralentie. Cette année elle repart, passant de 3% à 4,7%. C’est pas si mal, mais ce sera dur pour Jim Goodnight de maintenir sa boite devant IBM l’an prochain. IBM affichait en 2010 1,222 milliard de dollar de chiffre d’affaire en croissance de 7,6% contre 1,386 milliard pour Sas Institute… je vous laisse prolonger les courbes.

 

Microsoft fond sur IBM


Les vendeurs de plates-formes BI contrôlent 59% du marché mondial.

Il est bien probable que 2011 sera l’année où Microsoft entrera dans le « Billion Dollars Club » de la BI. En 2009, l’éditeur de Redmond recevait pour 739,5 millions de dollars de chèques dans sa boite aux lettres, en 2010 c’était 913,7 millions. Je n’ai pas à vous faire de dessin pour 2011. Par contre, avec 23,6% de croissance sur un an, c’est lui qui progresse le plus vite du Top5… IBM avec ses 7,6% de progression pourrait bien se faire décaniller de sa 4ième place rapidement. Si c’est pas en 2011, 2012 semble un objectif atteignable pour Ballmer (s’il est encore aux commandes à cette date).
Signalons enfin Microstrategy qui disparait du classement et bascule dans le magma informe des « Other Vendors ». C’est plutôt dommage de les voir disparaître ainsi, non que j’ais de quelconques accointances avec l’éditeur de Vienna, mais ceci masque pour partie l’effet de la consolidation du marché. Les « Other Vendors » passent à de 28,7% du marché en 2009 (Microstrategy inclu) à 27,9% en 2010.
Le communiqué de presse gu Gartner : Gartner Says Worldwide Business Intelligence, Analytics and Performance Management Software Market Surpassed the $10 Billion Mark in 2010

 

Ce contenu a été publié dans Marché, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le marché du logiciel BI passe la barre des 10 milliards de $

  1. Intéressante analyse ; je n’ai par contre pas compris la remarque sur Microstrategy : les classements semblent inchangés sur les sept premières places, et Microstrategy y apparaît certes 6ème, mais renforcé puisqu’il a une croissance supérieure à la moyenne du marché, ce que le Gartner souligne du reste dans ses commentaires.

    Et concernant les « other vendors », il me semble aussi qu’à côté de 5 poids lourds, le marché reste très ouvert aux plus agiles ou innovants. J’ai même l’impression que le marché des « spécialistes » versus les « mega vendors » prend du relief actuellement, plus qu’il ne devient « informe ». L’étude illustre ainsi, par exemple, la « flambée » du sous segment « data discovery » : Tableau, Qliktech et Spotfire sont parmi les 4 acteurs qui gagnent des places dans le classement.

    Sinon, parmi les autres points que m’inspire l’étude :
    - l’open source (1% du marché) et le SaaS (2% du marché) qui restent marginaux
    - l’absence d’un pure player du Corporate Performance Management dans ce classement. Sur ce segment de Marché, d’après le Gartner, les trois leaders (IBM, Oracle, SAP représentent les 2/3 du marché)
    - concernant IBM, ce que je ne comprends pas dans les chiffres du Gartner est qu’IBM a fait l’acquisition de SPSS, devenue effective en octobre 2009. En principe, cela devrait se traduire dans les chiffres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>