Red Bull Racing accélère sa BI avec HANA

L’écurie championne du monde de F1, ou plutôt sa maison mère est l’un des early adopters de la solution SAP HANA. Retour sur la présentation de Christian Stoxreiter, responsable des applications entreprise de Red Bull lors de Sapphire Now 2011.

Gros client SAP, le distilleur de torine a migré ses 1,5 To de datawarebouse BW sous HANA en deux semaines avec des gains spectaculaires. Un témoignage intéressant et surtout qui recoupait ceux des autres premiers clients HANA. Donc pour récompenser l’effort vestimentaire produit par Christian Stoxreiter lors de son show (je vous laisse juger sur les photos), c’est le cas Red Bull que je vous détaille sur LeGrandBI.

Red Bull, client modèle pour SAP

La migration vers SAP Hana entreprise par Red Bull.

La combinaison de pilote Red Bull, ça ne va pas forcement à tout le monde.

Donc, mis à par des gugusses de tous poils qui font les zouaves en rollers/BMX/skate/kite surf/4×4/formule 1/avion de chasse et j’en oublie, Red Bull, c’est une multi nationale de 7.800 personnes qui produit 4,6 milliards de canettes plus ou moins toxiques chaque année. 164 pays contribuent allègrement au chiffre d’affaire de la boite autrichienne : 3,78 Milliard d’euros en 2010.

Donc Red Bull est un utilisateur qui à des poches suffisament profonde pour s’offrir du SAP a tous les étages que ce soit l’ERP, le CRM et donc le data warehouse sur BWA.

Une migration entre BW Accelerator et HANA… ultra-rapide

Les analyses délivrées par le système décisionnel Red Bull sur base HANA.

Ces gens étant pressés (normal, vu ce qu’ils boivent à longueur de journée), ils avaient déjà déployé BW Accelerator et sont donc parmi les tout premiers à avoir installé HANA sur du hardware Fujitsu. Une migration express puisque en 10 jours l’affaire était dans le sac… Et pour cause l’impact sur l’architecture SAP a été minime : aucun flux d’intégration de données dans le Data warehouse n’a du être modifié. «  Nous avons mené une migration sans rupture en moins de deux semaines  » a résumé Christian Stoxreiter,  » nous n’avons eu aucun besoin de modificer les processus ; tout est resté comme cela fonctionnait auparavant,  out of the box. C’est une réalité « .

Un turbo dans l’ETL

Flux d'extraction de données inchangés après la migration sous HANA.

Après la keynote, Il a livré quelques détails à quelques bloggeurs triés sur le volet : Une fois chargés dans HANA, les 1,5 To de données n’ont occupé plus que 300 Go. Et il espère, après une optimisation un poil plus aggressive, faire encore mieux, notamment du côté ETL :  » La prochaine étape sera de simplifier nos data flow afin de réduire les réplications de données : il ne sera plus nécessaire de répliquer les donnée dans nos infocubes, ne plus faire les réplication dans BW Accelerator comme actuellement. Ca va réduire les temps de chargement de l’ETL de manière significative. Améliorer aussi les performances pour les utilisateurs finaux  » . S’il s’en est tenu là devant le public de Sapphire, Christian Stoxreiter a donné quelques chiffres en aparté : Un temps de chargement de 50 minutes à pu être ramené à 2 minutes seulement. Pas mal car ça va permettre de consolidé les données des ventes dans les 39 pays où Red Bull est présent en une seule instance, un déplacement de données qui prenait jusqu’à présent… 32 heures !

Ce contenu a été publié dans Cas client, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Red Bull Racing accélère sa BI avec HANA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>